L’Adie dévoile les résultats de son étude sur l’entrepreneuriat dans les quartiers

Motivations, objectifs, moyens. Dans une récente étude, l’Adie fait le point sur les différentes spécificités caractérisant l’écosystème entrepreneurial dans les quartiers.


Quelles sont les motivations des porteurs de projets issus des quartiers ? Quelles difficultés peuvent-ils rencontrer lors de leurs parcours de créateurs d’entreprise ? Et une fois en activité, quel est l’impact individuel et collectif de leur aventure entrepreneuriale ? Récemment publiée par l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), , menée avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, apporte quelques éléments de réponse.

Souvent stigmatisés et confrontés à des difficultés d’ordre économique et social, les territoires dits « prioritaires » s’imposent, en effet, comme de véritables viviers entrepreneuriaux : selon l’Adie, pas moins d’une personne sur quatre formule ainsi le souhait de créer son activité, et 75 % des porteurs de projets issus des quartiers ont fait le choix d’y implanter leur entreprise. Une démarche qui, par ailleurs, ne manque pas de contribuer au rayonnement de ces territoires, puisque 69 % des entrepreneurs interrogés s’adressent à une clientèle se situant en dehors des limites de leur quartier.

En pratique, le désir d’indépendance et d’accomplissement personnel s’impose parmi les principales motivations évoquées par les sondés : plus de 90 % d’entre eux déclarent, en effet, s’être lancés pour être leur propre patron, exercer un métier qui leur convienne ou encore donner un sens à leur vie. À ce titre, la création d’entreprise est ressentie comme « une démarche libératrice qui redonne confiance en soi », et ce notamment par les femmes créatrices d’entreprise.

Par ailleurs, si 46 % des entrepreneurs issus des quartiers admettent avoir rencontré des difficultés pour trouver des financements ou se faire accompagner, ils estiment néanmoins, pour la plupart d’entre eux, que la concrétisation de leur projet n’a été ni plus facile, ni plus difficile qu’ailleurs.

Enfin, une fois mise en œuvre, la création d’entreprise procure un sentiment de fierté aux personnes ayant porté le projet, tout en étant source de motivation pour leur entourage. Selon les chiffres publiés par l’Adie, pas moins de 50 % des entrepreneurs issus des quartiers déclarent ainsi avoir donné à d’autres personnes l’envie de se lancer, à leur tour, dans l’aventure de la création d’entreprise.

Pour en savoir plus et consulter le détail de l’étude, rendez-vous sur :


Les Echos Publishing – 2017 – Stéfanie Molter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

DES QUESTIONS
téléphone

01 60 89 87 50

Fax

01 64 96 74 89

Fax

ESPACE DIGITAL

Outil comptable en ligne

SIMULATEURS
outils calculs simulateurs expert comptable essonne
ACTUALITES
Actualités Action Expertise
Voir les actualités d'Action Expertise