Stockly : une solution pour aider les e-commerçants à ne plus être en rupture de stock

Ces deux anciens camarades de prépa Henri IV, Eliott Jabes et Oscar Walter, ont créé, en novembre 2017, l’entreprise Stockly après s’être rendu compte que, dans le e-commerce, 30 % des internautes abandonnaient leur intention d’achat à cause d’une rupture de produit. Leur solution permet aux e-commerçants de mutualiser leurs stocks.

Eliott, fan de sneakers (ces chaussures de sport citadines), en a fait l’expérience : «  »

Fiche de l’entreprise
Quand on veut créer sa boîte, il faut oser ! Il ne faut pas s’inventer des excuses ou des barrières, ou se dire « on verra plus tard », il faut se lancer. Et c’est en avançant qu’on trouve des solutions. la levée de fonds effectuée cet été auprès des business angels a permis de récupérer la somme d’1 million d’euros. Eliott Jabes, admin@stockly.ai, www.stockly.ai

Concrètement, le produit en rupture de stock est proposé sur le site du commerçant, avec en principe l’indication de la mention « expédié par un partenaire ». Si le client le choisit, la commande arrive à Stockly qui la transmet au partenaire disposant du produit. Celui-ci l’envoie alors directement au client en marque blanche. «  ».

L’idée est née après la création d’une première entreprise il y a 2 ans de comparateur de prix dans le domaine des sneakers. Cette expérience a mis en valeur un véritable problème de rupture de stocks.

Dans l’entreprise, c’est Oscar qui s’occupe de la partie technique, Eliott de l’humain. Mais les décisions stratégiques sont prises ensemble. «  »

Les Echos Publishing – 2018 – Isabelle Capet

BacchusOne : un produit connecté pour optimiser la conservation et la dégustation de vin

Avec BacchusOne, Alexandre Ermenault propose un objet intelligent dont les capteurs mesurent la température du vin et interprètent les conditions optimales de conservation pour garantir une bonne dégustation !

Faire parler les objets et créer des sites internet, sont les compétences professionnelles acquises par Alexandre dans son ancien métier d’informaticien, qui parallèlement a toujours baigné dans le monde viticole par sa famille. «  ». Deux collègues ont suivi le mouvement afin de développer BacchusOne. Plusieurs mois de R&D ont ainsi été nécessaires pour réaliser l’application et le prototype.

Fiche de l’entreprise
«  » 500 BacchusOne ont déjà été vendus en quelques mois. Alexandre Emernault – alexandre.ermenault@mybacchus.net

Lancé en septembre 2017, ce petit objet en bois de chêne intégrant de l’électronique, permet deux utilisations. Soit installé sur le lieu de stockage, il surveille la conservation des vins (température, humidité, luminosité…) et permet, couplé à un logiciel de gestion de cave, de savoir à quel moment il faut consommer les bouteilles en fonction de leurs phases de maturité et des conditions de stockage. Soit apposé directement sur une bouteille, il accompagne sa consommation en indiquant la température du vin et combien de temps il faut le placer au frais pour obtenir sa température idéale.

L’objet a, pour l’instant, été commercialisé uniquement via une campagne sur le site kickstarter, une plate-forme qui permet le lancement de projets créatifs. «  ». Au vu du succès remporté, la société souhaite rapidement lever des fonds supplémentaires pour commercialiser son produit et accélérer sa phase de développement. Pour se faire connaître, elle multiplie les concours et la recherche de subventions : « » D’autant que d’autres projets attendent de voir le jour en 2019, toujours pour garantir les dégustations optimales de bouteilles via des outils connectés, mais cette fois-ci du côté des vignerons pour les aider à surveiller leurs étapes de vinification !

Les Echos Publishing – 2018 – Isabelle Capet

Monkey-Locky : pour échanger ses clés en toute sécurité !

Trois entrepreneurs ont constaté que la logistique de clés était parfois alambiquée ! Qu’il s’agisse d’être hébergé par des amis qui n’ont pas les mêmes horaires, d’arroser leurs plantes, ou de faire venir une femme de ménage ou un artisan, le passage de clés se complique rapidement lorsqu’on ne possède qu’un seul trousseau ! Ils ont créé Monkey-Locky qui propose un système de consignes connectées pour permettre de les échanger de manière sécurisée.

Leïla, Cédric et Yann ont créé un système de boîtiers avec écran, implantés dans des lieux de passage, qui peuvent être loués pour faire un échange de clés. La réservation se fait sur une plate-forme en ligne : «  nous explique Leïla Nciri, l’une des fondatrices.  » Pour les professionnels, une série de fonctionnalités supplémentaires sont proposées. Elles leur permettent notamment, grâce à une interface spécifique, de créer plusieurs accès aux consignes et d’effectuer un suivi de leur utilisation.

Fiche de l’entreprise
«  » actuellement, le réseau compte 60 lieux de consignes. Leïla Nciri, contact@monkey-locky.com

Après une longue phase de prospection pour voir ce qu’il existait dans ce domaine, puis de recherche et développement, puis de prototypage, Monkey-Locky lance un réseau pilote début 2017 dans le 15 arrondissement de Paris notamment : «  ». Fin 2017, ce sont déjà une trentaine de consignes installées, dans des lieux accessibles au public comme des cafés ou des commerces ouverts 6 ou 7 jours sur 7.

Parallèlement, une expérimentation est menée via un partenariat avec une enseigne de la grande distribution, Carrefour (City, Express et Market), pour installer ces consignes dans les points de vente. Partenariat qui s’est conclu récemment par un contrat à l’échelle nationale.

«  » Ces commerces, sélectionnés principalement pour leurs horaires larges d’ouverture, sont réceptifs à ce genre de services car ils constatent une hausse de leur fréquentation. Tout le monde est gagnant !

Les Echos Publishing – 2018 – Isabelle Capet

Retraite complémentaire des salariés : un bonus-malus lors du départ à la retraite

Les personnes qui partiront à la retraite à partir de 2019 verront leur pension de retraite complémentaire minorée ou majorée selon le moment auquel elles la demandent.

Une pension minorée
Les salariés et les dirigeants de sociétés relevant du régime général de la Sécurité sociale (dirigeant de société anonyme et de société par actions simplifiée, gérant minoritaire de SARL…) sont affiliés, pour leur retraite complémentaire, à l’Arrco (non-cadres et cadres) et à l’Agirc (cadres).
Une pension majorée
Au 1 janvier 2019, ces deux régimes fusionneront. Une fusion qui est l’occasion de mettre en place de nouvelles conditions de départ à la retraite avec pour objectif d’encourager la poursuite de l’activité et de résorber ainsi une partie du déficit du régime de retraite complémentaire.

Selon ce nouveau dispositif, les personnes nées à compter du 1 janvier 1957 qui demanderont leur retraite complémentaire à partir du 1 janvier 2019 verront leur pension de retraite soumise, selon le moment de leur départ à la retraite, à des coefficients de minoration ou de majoration.

Le cotisant qui demandera le paiement de sa pension de retraite complémentaire à la date à laquelle il aura droit à une retraite à taux plein dans le régime de retraite de base subira une minoration de sa pension.

En application de ce « malus », le montant de la pension versée au nouveau retraité sera réduit de 10 % pendant 3 ans, et au maximum jusqu’à l’âge de 67 ans.

Précisons que cette minoration ne concernera pas les retraités totalement exonérés de CSG, les personnes handicapées, les retraités ayant élevé un enfant handicapé, les aidants familiaux ni les retraités relevant du dispositif amiante ou de l’inaptitude. Et la réduction se limitera à 5 % (au lieu de 10 %) pour les personnes qui relèvent de la CSG à taux réduit.

Le cotisant qui demandera le paiement de sa pension de retraite complémentaire un an après la date à laquelle il aura droit à une retraite à taux plein dans le régime de retraite de base percevra l’intégralité de sa pension, c’est-à-dire sans application d’une minoration.
Accord national interprofessionnel du 17 novembre 2017, circulaire Agirc-Arrco 2018-03-DC du 15 janvier 2018
Les Echos Publishing – 2018 – Sandrine Thomas

DES QUESTIONS
téléphone

01 60 89 87 50

Fax

01 64 96 74 89

Fax

ESPACE DIGITAL

Outil comptable en ligne

SIMULATEURS
outils calculs simulateurs expert comptable essonne
ACTUALITES
Actualités Action Expertise
Voir les actualités d'Action Expertise